Isolation : comment booster la performance thermique du domicile ?

De bonnes conditions de santé, de confort et d’économie en énergie d’une maison dépendent de la qualité de son isolation. En effet, une structure bien isolée permet d’éviter les pertes de chaleur. Une déperdition thermique se fait par des parois mal isolées. Ainsi, près de 30% de la déperdition se fait par la toiture. Le reste est dû à une mauvaise isolation des murs, des fenêtres et du sol.

L’isolation et la performance thermique

Pour bien assurer l’isolation, un ou des produits isolants sont utilisés. La performance thermique de ces derniers est caractérisée par sa résistance thermique R. C’est le critère d’évaluation de la performance d’un isolant. Plus la résistance thermique R est grande, plus le matériau à utiliser est performant. Les isolants ne conduisent pas la chaleur comme les métaux, ils lui opposent une résistance. Ainsi, plus cette résistance est forte, plus l’isolant thermique est performant.

L’isolation avec la ouate de cellulose reste l’isolant le moins cher du marché. Il est le plus utilisé dans les combles perdus. En effet, étant issue du recyclage du papier, l’ouate de cellulose présente une très bonne inertie thermique. Elle peut donc apporter plus de confort. C’est un isolant parfait pour les maisons à ossature bois. L’isolant à haute résistance thermique bio-sourcé connaît également un succès grandissant. Les isolants de ce type sont imposés par la règlementation thermique pour des contraintes dans les constructions neuves. C’est un matériau de construction composé surtout de matières végétales ou animales. Il s’agit du bois, ouate, chanvre, paille, laine de mouton, plumes. L’isolant bio-sourcé contribue largement à la réduction des gaz de serre.

L’isolation et la performance acoustique

Outre l’isolation thermique, les travaux d’isolation doivent aussi s’intéresser à la performance de l’isolation acoustique. Cela fait partie du confort des occupants de l’habitation. L’isolation acoustique vise avant tout à limiter le bruit émanant de l’extérieur et des habitations voisines. Elle peut aussi concerner les autres pièces d’une même habitation. Une forte capacité d’absorption sonore des isolants à utiliser vise les bruits d’impacts ou des vibrations et les bruits se propageant dans l’air.

Pour trouver le meilleur isolant phonique, il faut bien choisir entre les différents types de parois proposés par le marché. Ils sont classés pour fournir une bonne isolation acoustique. Le marché offre les isolants qui suivent :

  • isolation phonique des murs avec des panneaux sandwich prêts à être utilisés, isolant sur une ossature métallique ou contre-cloison en maçonnerie ;
  • isolation phonique des sols comme une épaisse moquette, parquet flottant, faux-plafond ;
  • isolation phonique des fenêtres par le double vitrage, une isolation renforcée ou des menuiseries de qualité.

La performance acoustique des bâtiments peut aisément être obtenue par la mise en place de fourreaux dans les conduits. Ceux-ci sont à mettre en place lors de la traversée des parois. Cela permettra d’absorber les vibrations surtout au niveau des conduits de ventilation, de distribution d’eau et d’évacuation des eaux usées.

Write a comment